• Dogs Agility •
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

• Dogs Agility •

•Entrainements, Compétitions, Jeux•
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le ...
Voir le deal

 

 Arrivée mouvementée...

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
S o k a r

S o k a r


Nombre de messages : 14
Age : 28
x. Age du Perso : 2 mois
x. Chiens/Maîtres : Evy Steewart
Date d'inscription : 15/07/2009

x. Aptitudes & Points .x
x. Nombres de Concours Gagnés & Autres ...:
x. Prof ou Eleves ?: ///
x. Points : 0

Arrivée mouvementée... Empty
MessageSujet: Arrivée mouvementée...   Arrivée mouvementée... Icon_minipostedJeu 16 Juil - 12:46

    [ FLASHBACK ] Jamais je ne n’avais vu maman ainsi… Elle qui était si douce avec nous, mais aussi avec nos humains… Seul cet adolescent boutonneux avait défier maman en attrapant mon frère par la queue à l’en faire pleurer de douleur et de peur. Cet humain là était méchant, maman l’avertissait souvent de ne pas nous toucher ou de nous embêter, mais il n’a jamais écouté… Voilà pourquoi nous étions ici sans doute. Maman avait attaqué ce terrible humain qui nous maltraité loin de nos autres humains. Maman l’a bien amoché selon ma fratrie, moi je n’avais rien vu car j’étais partie comme a mon habitude dans le linge propre me coucher, à l’abris des regards. Ce n’est que lorsque les autres humains étaient arrivés que tout à changer, ils nous ont regardé comme des monstres. Ils ont même brandis un balais sur nous alors que nous venions leur faire fête. Sa non plus maman n’a pas accepté… Elle leur a grondait dessus pour les avertir, jamais elle ne les aurait mordu eux, mais ils nous ont enfermé dans notre pièce sans lumière. On pensait alors qu’on pourrait être tranquille, mais la porte s’ouvrit et hommes étranges nous ont emmenés, loin de maman et de nos humains. Nous avons pleurer, et maman s’est énervée de plus belle… Elle a tenté de nous sauver sauf que les hommes la tenait trop bien pour cela.

    J’étais maintenant dans une cage, sombre et froide, qui devait sans doute être en métal. Cette cage m’empêchée de bouger, trop petite pour moi malgré que je sois encore un tout petit. Je pleurnichais, appelant mes parents, mes frères et mes sœurs. J’en entendais certains me répondre, mais plusieurs ne répondirent pas. Je collais mon museau sur le grillage pour observer les alentours et voir où étaient mes frères et sœurs silencieux. Je ne vis que ceux qui me répondait. L’endroit était immense, mais glacial… De nombreux humains arpentaient les rangées de cages, tous avec une sorte de bonnet plastique. Mais c’était des cages plus grande que la mienne, là ils pouvaient bouger et s’agiter, sans compter qu’ils avaient une couverte, certes miteuse, mais c’était toujours mieux que rien.

    J’entendis une de mes sœurs pleurer, et appeler. Mon regard inquiet se posa sur la grande porte d’où nous étions arriver. Nous vîmes maman, enchaînée et muselée mais tête basse et triste. C’est en quittant la maison dans cette immonde boite que j’ai perdu la trace de maman, et là enfin je pouvais la voir. En entendant nos piaillements, elle a relevé la tête et a voulu courir vers nous, ces méchants l’en ont empêchés. En la tirant avec force, ils l’ont emmené dans la pièce blanche ou certains de mes frères et sœurs sont allé sans revenir. J’ai entendu maman hurler une dernière fois avant que je n’entende plus sa voix, s’était-elle calmée ?

    Mon attention fut attiré par un petit grondement de la part de ma dernière sœur. Les humains la regardèrent un instant et avec leur gain l’on attrapé. Elle tremblait comme une feuille, terrorisée. Elle claquait des crocs pour se défendre mais les hommes ne le comprenait pas ainsi.


    « Elle aussi est bonne pour piqûre… Comment ces gens ont fait pour garder si longtemps autant de chiens agressifs ? »

    Je pleurais, grattais désespérément la cage en voyant ma sœur se faire emmener par la peau du dos, comme quand on faisait une bêtise à la maison. La porte se referma derrière elle, j’entendis un gémissement étouffé, puis plus rien. Mon petit cœur battait vite, je ne comprenais pas où ils les emmenaient, et c’était quoi cette piqûre ? Je repris vite mes grattement en voyant l’un de mes frères passaient devant ma cage une laisse autour du cou, mais il la mordait. Lui aussi fut emmener ver la salle blanche. Tous y passèrent sans jamais revenir, l’odeur de peur et de mort régnait ici, sans que je ne comprenne pourquoi ma famille attaquait les humains de la sorte. Moi, le tout petit, le dernier de la portée, j’avais été épargnée des visions terribles de notre maman attaquant l’humain idiot.

    Soudain je sentis ma cage glissais, elle s’écrasa sur le sol dans un fracas horrible semblable à un coup de tonnerre. Je fus expulsé en dehors de la cage, la porte ayant céder sous l’impact de la chute. Me relevant peu chamboulé, je trottina doucement vers la salle blanche où tous les miens étaient allés. Les autres chiens m’interpellèrent, me disant de faire demi-tour, de fuir cette salle et ce lieu. Avant que je ne comprenne ce qu’il se passe je fus attraper avec force par l’échine, et soulever comme un sac. Je me remis à pleurnicher. Pourquoi ils m’attrapaient comme ça eux ? Je ne montrais pas les crocs comme mes frères et sœurs, mais je me débattais en gesticulant. Les hommes se remirent alors à parler.


    « Il a pas l’air méchant… »

    « Pour l’instant ! Il sera toquer comme les autres ! Emmène le avant qu’à nouveau un de ces gosses de l’école veuille l’emmener ! »

    Soudain lorsqu’ils m’emmenèrent vers la salle blanche je vis le corps de ma maman allongé par terre. J’haletait de joie, tandis que ma queue se mettait à frétillait. Des jappements sortirent de ma gueule sous l’excitation de retrouver ma famille. Mais ma joie diminua doucement, maman ne réagissait pas. De nouveau un grand chien m’interpella, hurlant après moi de ne pas me laisser faire, qu’ils avaient tués maman, mes frères et sœurs également. Les larmes me montèrent soudainement. Sans réfléchir mes babines se relevèrent et mes crocs se plantèrent dans la grosse main sentant l’alcool. Sous la surprise, il me lâcha. J’étais de nouveau tomber par terre. Je couina, m’étant fait mal à la patte, puis me mis a boiter aussi vite que possible vers la sortie. Un humain qui sentait plutôt bon et pas habillait comme les autres venait d’arriver. Je courus vers cet humain et me cacha derrière ses jambes en pleurant. J’espérais juste ne pas mourir…
Revenir en haut Aller en bas
Evy Steewart

Evy Steewart


Nombre de messages : 9
Age : 27
x. Age du Perso : 21
x. Pratique quel sport ? : Flyball
x. Chiens/Maîtres : Sokar
Date d'inscription : 17/07/2009

x. Aptitudes & Points .x
x. Nombres de Concours Gagnés & Autres ...:
x. Prof ou Eleves ?: Comportementaliste Canin
x. Points : 0

Arrivée mouvementée... Empty
MessageSujet: Re: Arrivée mouvementée...   Arrivée mouvementée... Icon_minipostedSam 18 Juil - 17:59

Je m'étais levé de bonne heure en ce matin d'été. Ma première journée dans cette nouvelle ville. J'avais dégoté un petit job en tant que Comportementaliste Canin; celui dont je rêve depuis ma plus tendre enfance. J'étais dans ma maison, elle était plutôt grande avec un jardin très fleuris de six cent mètres carrés. Un endroit parfait pour parler généralement!
Je m'étira longuement en prenant le temps de me lever. Je me toiletta puis m'habilla en à peine dix minutes. J'étais si impatiente aujourd'hui, j'allais enfin chercher MON chiot. J'avais vingt et un ans, mais je n'avais jamais véritablement possédé mon propre compagnon. Vu que je travailler au quotidien avec eux je n'en voyais pas l'utilité. Mais dans cette ville, tous le monde semblé en avoir un en sa possession. Alors pourquoi pas moi? J'étais bien décidé à passer le pas de juste les observé et les manipulé! Je pris rapidement mon petit déjeuné et enfila une veste. Je sortis de ma demeure et je dirigea vers le refuge.
Mes talons claquaient sur le béton, c'était calme. En même temps il n'étais que huit heures et demie. Au moment où j'allais ouvrir la porte un couinement me parvint accompagné d'un cris. Je poussa timidement la porte et observa la scène:
Un magnifique chiot Berger Grœnendael était caché derrière un homme grand est brun. Deux plus petit est au teint d'ivrogne se tenaient près de lui. Je devina la scène; la salle d'euthanasie était entrouverte et j'aperçus les corps de chiens foncés. Surement la famille de cette pauvre peluche.
Le brun observa le chiot avant de partir vers les terrains clôturés en lançant aux autres:

-Allez les gars, occupez-vous de ce truc...

Je le fixa sidéré par tant de cruauté. Les deux idiots allaient se saisir du petit pour certainement lui faire subir le même sort que sa famille. Sans réfléchir je m'interposa entre eux et lança froidement:

-Vous ne le toucherez pas, je l'adopte! Allez préparez-moi son dossier est ses fiches de vaccins,...

Malgré mon air décidé l'un deux protesta:

-Désolé Mademoiselle mais ce chiot doit être piquer, sa famille a presque tuer un goss et il ne tardera pas à faire pareil.

Je regarda le chiot dans le fond de ses yeux sombres. Non, il n'allait rien faire de tout cela, je lisais en lui la peur et la tristesse. Je les fixa sombrement et pris le chiot dans mes bras et lâcha d'un ton qui moi-même m'effraya:

-N-O-N, il n'en n'ai pas questions, je crois vous avoir demandez quelques choses messieurs? Je suis comportementaliste canin, et je connais votre patron, voulez-vous que j'aille lui parler des réactions de ses employer?

Tous deux baissèrent les yeux et s'occupèrent du dossier de mon petit protégé. Je vis qu'il se nommé Sokar. Je le serra dans mes bras avec un sourire enfantin. Alors je lui susurra:

-Coucou Sokar, tu va voir, je te protégerais et tu restera toujours avec moi, si tu es d'accord mon Grand?
Revenir en haut Aller en bas
S o k a r

S o k a r


Nombre de messages : 14
Age : 28
x. Age du Perso : 2 mois
x. Chiens/Maîtres : Evy Steewart
Date d'inscription : 15/07/2009

x. Aptitudes & Points .x
x. Nombres de Concours Gagnés & Autres ...:
x. Prof ou Eleves ?: ///
x. Points : 0

Arrivée mouvementée... Empty
MessageSujet: Re: Arrivée mouvementée...   Arrivée mouvementée... Icon_minipostedLun 20 Juil - 11:10

    Je continuais de pleurer, la queue totalement entre mes pattes. Qu’est- ce que j’avais fait pour qu’ils me courent après ? Qu’avions-nous fait pour avoir une telle fin ? Je pleurais après ma maman, sachant parfaitement qu’elle ne pourrait plus jamais y répondre. Mes petits yeux se gorgèrent de larmes, de part la peur qui me paralysait et la tristesse de ne plus sentir le contact de mes frères et sœurs, de ne plus sentir la chaleur mais aussi la présence réconfortante de ma maman…

    Je n’avais cependant pas choisit le meilleur humain derrière qui me cachait et demander cette protection maternelle dont j’ai encore besoin. Ce gros monsieur moustachu n’était autre que le responsable de ce lieu ignoble. Sa voix forte résonna dans mes oreilles aplatis sur mon crâne noir. Des petits tremblements me prirent, me secouant doucement, mais se rapprochant en même temps que les pas des hommes aux gants et aux masques étranges.

    Soudain deux fines jambes s’interposèrent entre moi et les humains en blanc. J’émis un couinement de peur, surpris par cette humaine que je n’avais jamais vu de ma vie. Son odeur fleurit parvint à mon museau, d’ordinaire j’aurais remuer la queue pour accueillir cette humaine, mais désormais je m’en méfiais.

    Elle se pencha vers moi et avant que je ne puisse réagir elle m’avait prise dans ses bras. Je pleura, de peur qu’elle me donne aux autres humains, mais je sentis dans sa manière de me portée qu’elle me protégeait. Je l’entendis parler dans sa langue aux autres bipèdes, pendant ce temps, recroqueviller sur moi même car j’étais encore tétaniser face à tout ces évènements. Cependant je ne tremblais plus et mon regard sombre mais surtout triste se posa dans ceux de l’humaine, bien que son regard ne reste pas ancré dans le mien. Je ne la lâchais pas une seconde du regard.

    La voix forte qu’elle prit me fit tasser un peu plus sur moi même au creux de ses bras. Je connaissais parfaitement le « NON » des humains. Avais-je fais une bêtise. Je regarda les hommes qui voulaient ma mort, les assassins de ma famille, ils baissèrent les yeux face à l’humaine qui me tenait. Mes oreilles se dressèrent sur ma tête, ne comprenant pas trop la situation. C’était donc après eux qu’elle était en colère ? Je continuais de les observer faire des papiers, et comme pour comprendre ma tête pivota légèrement sur le coté.

    L’étreinte chaude et tendre se fit plus présente, me faisant regarder de nouveau l’humaine aux yeux bleus qui me portait. Doucement mes oreilles se redressèrent. Sa voix était douce et amicale. Je la questionna du regard, mais ma question se lisait facilement dans mes yeux.


    « Tu vas t’occuper de moi ? »

    J’avança mon museau de son visage, je vis du coin des yeux les maudits hommes se figeaient. Doucement j’entrouvris ma gueule pour sortir timidement ma petite langue afin de donner une lèche de remerciement à cette humaine. Je me lova aux creux de ses bras, je me sentais en sécurité avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Evy Steewart

Evy Steewart


Nombre de messages : 9
Age : 27
x. Age du Perso : 21
x. Pratique quel sport ? : Flyball
x. Chiens/Maîtres : Sokar
Date d'inscription : 17/07/2009

x. Aptitudes & Points .x
x. Nombres de Concours Gagnés & Autres ...:
x. Prof ou Eleves ?: Comportementaliste Canin
x. Points : 0

Arrivée mouvementée... Empty
MessageSujet: Re: Arrivée mouvementée...   Arrivée mouvementée... Icon_minipostedLun 20 Juil - 13:49

Je le regarda tendrement, le pauvre je l'avait légèrement effrayé en grondant sur ses deux incapables! Je patienta attendant les papiers, bientôt tous futprès, le carnet, le pédigrée, je vis qu'il avait des LOF dans sa famille, mais je ne vis pas s'il en faisait partit, certes c'était toujours flatteur d'y avoir un chien inscrit mais là je m'en fichait. Ce pauvre chiot n'avait pas eut un début de vie de conte de fée. Alors je comptais bien lui offrir bien plus! Un amour sans fin et de la tendresse. Mais je en m'arrêterais pas à cela; dès que je le sentirais près j'irais nous inscrire à des cours de Flyball pour qu'il puisse ce dépenser et ne pas s'ennuyer et pour par la même occasion! Je rangea les papiers dans mon sac et dévisagea les deux employer. Je ne pris pas la peine de les saluer tellement leur comportement m'avait atteinte. Je sortis avec Sokar dans mes bras. Je n'avais aucuns matériels et il fallait prendre la voiture pour se rendre à un magasins spécialisé. Mais avant tout je devais téléphoner, je sortis mon Samsung et composa un numéro:

-Allo? Oui Maman c'est moi. Sa va toi?

-Oh ma chérie, parfaitement, et toi? Ta maison, ton boulot et ton chien tu l'à?

-Oui tout est génial, la maison est sublime avec
un jardin de déesse! Je commence le travail plus tard, et pour le chien
oui, du moins c'est un chiot berger Grœnendael

Je raccrocha et caressa le doux pelage de mon petit compagnon. Il me semblé déjà plus calme et convaincu que toute à l'heure. Je n'avais pas de matériel. Donc il fallait que nous montions dans ma petite Mini bicolore et filer droit au magasin pour chien. J'examina le petit Berger et lui déposa un petit baisé sur le museau. Puis je me dirigea vers ma quatre roues. Je m'arrêta et le déposa sur le siège avant. Je l'avais équipé d'une ceinture spécialement conçut pour les canins. Puis je pris place et la démarra en disant:

-Alors mon petit Sokar, que dirais tu d'aller t'achetai tes affaires rien qu'à toi? Comme cela tu sera véritablement comme chez toi. Je vais regardé en arrivant dans ton dossier tes habitudes d'avant...


Il m'avait semblé voir qu'il aimé bien faire le coquin et dormir dans le linge propre. J'acceptais cela à condition qu'il soit lui aussi propre. Il me semblé vif d'esprit et intelligent. A un feu rouge je feuilleta son dossier, il avait était dressé comme chien de berger et il connaissait les ordres de bases, tout cela était très intéressent. Ce petit bébé m'intéresse de plus en plus. De temps en temps je jeté un coup d'œil sur lui pour m'assurai que tout aller bien...
Revenir en haut Aller en bas
S o k a r

S o k a r


Nombre de messages : 14
Age : 28
x. Age du Perso : 2 mois
x. Chiens/Maîtres : Evy Steewart
Date d'inscription : 15/07/2009

x. Aptitudes & Points .x
x. Nombres de Concours Gagnés & Autres ...:
x. Prof ou Eleves ?: ///
x. Points : 0

Arrivée mouvementée... Empty
MessageSujet: Re: Arrivée mouvementée...   Arrivée mouvementée... Icon_minipostedLun 20 Juil - 14:13

    J’avais bien été inscrit au LOF, tout comme mes frères et sœurs, alors que nous n’avions pas encore ouvert les yeux. Nos anciens propriétaires faisaient de l’élevage ponctuel, mais tous les chiots nés chez eux repartaient inscrit au LOF. Malheureusement les évènements sont tels que ma confirmation au LOF risque de ne pas s’opérer…

    Epuisait par mes frayeurs et les évènements qui venaient de se dérouler en une seule et même journée, je me laissa bercer par les pas de l’humaine. Mes yeux se fermaient doucement lorsque j’entendis sa voix. Je releva la tête et la regarder parler. J’observa les alentours par des gestes de têtes intrigués, mais rien. Elle parlait toute seule maintenant ? Je fronça mes petits sourcils lorsque j’entendis une voix lointaine venir de sa main. Quézako ? Je me débattis afin d’avoir un peu de liberté et alla sentir l’objet étrange qui parlé… Au passage je mordilla la manche de ma nouvelle maîtresse, histoire de faire mes dents et de mâchouiller quelque chose. Chose que j’arrêta en entendant le mot « jardin », à ça je connais ! Un terrain d’herbe pour jouer avec les autres ! Chouette ! Mais je restais septique du fait qu’il n’y ait aucun jardin dans les environs, sauf chez les voisons de cet affreux bâtiment. Jardin dans lequel je ne voudrais même pas faire mes besoins.

    Ma queue frétilla de joie lorsque ma nouvelle maîtresse me caressa l’échine. Quel bonheur de se faire caresser de la sorte ! Son baiser sur ma truffe fit aussitôt sortir ma langue qui alla humidifier la joue (de manière désordonnée) de ma maîtresse. Je tentais de la lécher tandis qu’elle marchait, glissant parfois un peu de ses bras car même à deux mois je pèse un petit poids et je suis encombrant à bras. Le bip bip des portières me fit détourner mon attention et rapidement je fus mis sur le siège passager de la voiture. Elle m’attacha, ne rechignant pas je me laissa faire tout en remuant malicieusement la queue. Seulement, dès qu’elle enleva ses doigts de la ceinture et détourna le regard, je commença à mordiller la ceinture… Bah oui faut pas rêver que je reste sage comme une image, j’aime bien mâchouiller point barre x)

    Lorsque la voiture s’arrêtait pour les feu tricolores ou les intersections, je pensais que nous étions arrivés. J’arrêtais donc de mordiller ma ceinture et m’agitait pour voir où nous étions, le tout naturellement accompagnait de jappement à la fois nerveux et joyeux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Arrivée mouvementée... Empty
MessageSujet: Re: Arrivée mouvementée...   Arrivée mouvementée... Icon_miniposted

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée mouvementée...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Dogs Agility • :: ♠ La Ville & son entourage ♠ :: ♣ Le Chenil ♣-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser