• Dogs Agility •
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

• Dogs Agility •

•Entrainements, Compétitions, Jeux•
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -42%
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable ...
Voir le deal
319.99 €

 

 Attendre son tour, dure à dire...

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Crow

Crow


Féminin Nombre de messages : 230
Age : 27
x. Age du Perso : 3 mois
x. Pratique quel sport ? : DiscDog
x. Chiens/Maîtres : //
Date d'inscription : 22/07/2008

x. Aptitudes & Points .x
x. Nombres de Concours Gagnés & Autres ...:
x. Prof ou Eleves ?: //
x. Points : 0

Attendre son tour, dure à dire... Empty
MessageSujet: Attendre son tour, dure à dire...   Attendre son tour, dure à dire... Icon_minipostedDim 28 Déc - 23:07

  • Chuck était toujours là, dans cette fourrière. A vraie dire, il en avait vraiment marre d'attendre. Mais, en fait, il ne savait même pas ce qu'il attendait. Le seul ami qu'il est eu pendant ces quelques mois fut le gardien. Et oui, même les choses les plus étonnantes peuvent arriver. Le gardien si gros et méchant était devenue "un pote" au berger allemand. Ce dernier l'avait même un jour défendu contre un passant qui lui avait parlé méchamment. Mais il savait qu'en ayant de la patience, son tour serait venue. Peut être que quelque chose de bien lui arrivait pour lui donner du bonheur, un grand bonheur. Car l'employé ne pouvait pas être à sa disposition constamment, il en était conscient. Le chiot, pourtant déjà assez grand, faisait que tourner en rond dans sa cage, s'amusant quelques fois à sauter sa gamelle d'eau. Un moment, trébuchant par l'épuisement, il fit renverser sa gamelle sur lui. Cependant, étant un grand ami de l'eau, il n'en fut point mécontent. Chuck comme à son habitude posa sa truffe entre deux barreaux et gémit. Le gardien gronda avant de s'apercevoir que c'était son "protégé".

    - Hey Chucki ! Tu sais que tu coûtes cher en eau !

    Et oui, ce n'était pas la première que le malin s'amuser à renverser sa gamelle. C'était pour se divertir un peu. Il entendit les pas de l'homme se rapprochait petit à petit, sa queue battait de plus en plus. Quand la cage s'ouvrit, il se jeta en dehors mais une main forte vint attraper sa peau du cou. Tout en bassant la tête mécontent et honteux, il fit un gémissement de tristesse.

    - Tu ne m'auras jamais sale bête, va !

    Le berger allemand rentra dans sa cage, la tête basse. Il était triste de ne pas pouvoir gambader, mais c'était un peu de sa faute. Dès que le gardien lui ouvrait la porte pour l'emmener dans le terrain cloturé, il ne bougeait pas. Et oui, il préférait laisser sa place aux autres tout petits chiots qui avaient besoin de plus d'exercice. Mais voyant de plus en plus de petits chiens partir, il désespérait. Chuck était réellement malheureux, et surement beaucoup trop...
Revenir en haut Aller en bas
http://crunch-aussie.skyblog.com
Cédric Rightford
« Premiere A »



Nombre de messages : 18
Age : 32
x. Age du Perso : 18 ans
x. Pratique quel sport ? : Agility
x. Chiens/Maîtres : No one T_T
Date d'inscription : 29/12/2008

x. Aptitudes & Points .x
x. Nombres de Concours Gagnés & Autres ...:
x. Prof ou Eleves ?: Elève
x. Points : 0

Attendre son tour, dure à dire... Empty
MessageSujet: Re: Attendre son tour, dure à dire...   Attendre son tour, dure à dire... Icon_minipostedLun 29 Déc - 14:33

    [Je peux ? Si jamais tu attendais quelqu'un d'autre, je supprime sans problème ! =)]

    Cédric passa le pas de la porte du Chenil. Une feuille à la main, ses yeux parcouraient les lignes plus la deux millième fois, au moins. Ici se trouvait la marche à suivre, lui qui avait désormais intégrer l'école canine de Bloussom. Encore une fois, il fit descendre son regard sur les points les plus importants, selon lui : l'acquisition d'un chiot. Selon ce qui était marqué, il lui fallait aller au Chenil, prendre contact avec n'importe quel employer et montrer sa lettre d'admission. Le Chenil était en collaboration avec l'école et il lui fournirait un chiot gratuitement, pour assurer le bon fonctionnement de ses études. Ainsi, Céd' se dirigea vers la reception et, s'appuya légèrement sur le guichet. Il toussota, histoire de faire relever la tête à la femme qui triffouillait dans ses papiers.

    "Bonjour, je m'appelle Cédric Rightford. Je suis élève au Lycée Canin de Bloussom. Je crois que vous aurez besoin de ça."

    Je lui souris et lui tends la fiche un peu pliée que j'ai dans la main depuis ... énormément de temps déjà. Elle me demande poliment mon sport de prédilection mais je vois bien qu'elle a l'air un peu pressé. Je ne réponds pas tout de suite, mon regard s'attarde là où le sien était posé, quelques secondes auparavant. Le téléphone. En voilà encore une qui attend un appel de sa meilleure amie pour lui raconter les aventures de sa nuit dernière. Ou alors, l'appel de l'objet de ses aventures de la nuit dernière. Un fin sourire, moqueur, s'étend sur mon visage. Je n'arrive jamais à contrôler ce genre de réaction. Je vois ses traits à elle se fermer. Impatiente, elle me repose la question et je lui réponds, d'un air dégagé, ne contenant pas mon amusement. Elle m'affirme avoir le chien qu'il me faut, me demande encore si j'ai une préférence pour la race, question à laquelle je réponds que j'aime mieux les grands chiens, sinon, cela m'est égal. Elle se lève et se dirige d'un pas rapide vers les boxes. Elle me présente la cage que je suppose vide (en réalité, elle m'obstrue la vue, étant placée devant moi).

    "Il s'appelle Chuck. Il a sept mois, il est donc un peu vieux, comparé aux autres chiots, je veux dire. Mais, vu votre description, cela m'étonnerait qu'il vous pose problème. Il a besoin d'une poigne ferme et douce à la fois. Enfin, j'imagine que vous avez assez de culture générale pour savoir à quoi vous en tenir avec un Berger Allemand. Il est fait pour l'Agility sans aucun doute mais selon les informations que nous avons emmagazinné sur lui, il manque un peu de confiance en lui. Je vous laisse faire connaissance, s'il ne vous convient pas, revenez me voir, je vous trouverai un autre chiot."

    Poliment, le jeune homme la remercia. Enfin, elle se poussa et il put voir le petit animal qui se trouvait dans son box. Il s'agenouilla, sourit et passa une main à travers les barreaux en appelant doucement le chiot par son nom. Ayant une plutôt bonne expérience avec les chiens, il tenta une action qui, généralement, faisait bouger même les petiots les plus timides. Il agita vigoureusement ses doigts et claqua sa langue, attendant que le bout de chou en face réagisse.

    "Hey, mon bonhomme ! Viens me voir, viens, Chuck."

    Ma voix est douce, contenue. Je fais attention pour ne pas l'effrayer. D'un coup d'oeil, j'évalue ce petit loupiot. Il est beau, aucun doute. Et il est grand, elle avait raison, la bonne femme. Je risque d'avoir du fil à retordre. A cet âge, les éléments les plus marquants de sa vie son passé, il ne me reste plus qu'à espérer qu'il ne soit pas trop choqué ou quoi. Sinon, c'est foutu d'avance. Plus je le regarde, plus je me dis que ce bonhomme est vraiment beau. Reste à découvrir son caractère. S'il est docile, du moins gentil, ce sera un bon point. Cependant s'il se montre méfiant, ce sera toujours un atout. Ca voudra dire qu'il a quelque chose dans le crâne, le p'tit louloup et qu'on formera sans doute une bonne équipe. Allez, Chuck, viens ...
Revenir en haut Aller en bas
Crow

Crow


Féminin Nombre de messages : 230
Age : 27
x. Age du Perso : 3 mois
x. Pratique quel sport ? : DiscDog
x. Chiens/Maîtres : //
Date d'inscription : 22/07/2008

x. Aptitudes & Points .x
x. Nombres de Concours Gagnés & Autres ...:
x. Prof ou Eleves ?: //
x. Points : 0

Attendre son tour, dure à dire... Empty
MessageSujet: Re: Attendre son tour, dure à dire...   Attendre son tour, dure à dire... Icon_minipostedLun 29 Déc - 15:03

  • {Bien sur que tu peux !}

    Chuck s'était blotti tout au fond de sa cage, observant son bol d'eau bien remplit et sa gamelle de nourriture à moitié manger. Elles étaient bonne ces croquettes, oui, mais son envie de se rassasier partait de jour en jour. Comme si la mélancolie l'emportait dans une dépression. Mais ne parlons pas avec de grands mots, les coups durs arrivent à tous. Se recroquevillant de plus en plus, comme si il avait peur de tout, il entendit des pas. Au début, croyant que c'était le gardien, le berger allemand sortit de sa cachette et passa le museau à travers les barreaux. Mais le peu d'effluves qu'il pouvait sentir n'était pas celle de l'employé, mais de quelqu'un d'autre. Une voix, assez douce semblait discuté avec la femme de l'accueil. Comprenant que ce n'était qu'un passant qui ne s'interresserait qu'au petite bout de chou d'à côté, il repartit au fond, attendant que l'intrus reparte avec son coup de coeur. Bizarrement, la voix se mit tout près, et devenue de plus en plus douce et sonore. Le chiot leva la tête soudainement en poussant un léger gémissement d'étonnement. Quelqu'un s'interresait donc à lui ! C'était un peu magique pour lui. Essayant de ne pas faire de faux pas, il garda quand même sa méfiance et sa fine agressivité habituelle. Il entendit son nom "Chuck", cela le fit comme vibrer, ça faisait si longtemps qu'il n'avait pas entendit ce mot. Il se mit à remper vers le jeune homme tout en poussant un profond grognement. Même un peu ridicule, il était plus imposant que celui d'un caniche de 2mois. Chuck se rapprocha tout près, la tête toujours baissé, il montra ses crocs mais ne fit rien d'autres. Son grognement se transforma en gémissement de plainte. Son envie de sortir d'ici monter de plus en plus, était-ce enfin son tour ? Allait-il réellement connaître le réel bonheur ? Même si il l'avait connu pendant 1 mois, c'était différent. Sa maîtresse était petite, et lui faisait nimporte quoi, ce qu'il l'a mené à la mordre. Même si cet acte, le berger allemand le regrette, il ne peut retourner en arrière. Le voilà enfermer, mais surement un nouveau départ l'attend. Tout en levant un tout petit peu son museau, il toucha la main qui passait à travers les barreaux, et donna un léger coup de langue avant de reposer son museau entre ces pattes. Un autre gémissement se fit entendre dans la cage, Chuck n'en pouvait plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://crunch-aussie.skyblog.com
Cédric Rightford
« Premiere A »



Nombre de messages : 18
Age : 32
x. Age du Perso : 18 ans
x. Pratique quel sport ? : Agility
x. Chiens/Maîtres : No one T_T
Date d'inscription : 29/12/2008

x. Aptitudes & Points .x
x. Nombres de Concours Gagnés & Autres ...:
x. Prof ou Eleves ?: Elève
x. Points : 0

Attendre son tour, dure à dire... Empty
MessageSujet: Re: Attendre son tour, dure à dire...   Attendre son tour, dure à dire... Icon_minipostedLun 29 Déc - 15:35

    Le petiot a réagit à son nom sans problème, ce qui me fait sourire. Peut-être n'y a-t-il pas que des inconvénients à avoir un chiot un peu plus âgé. Après tout, je ne suis plus tout jeune, moi non plus. Je veux dire, je ne suis plus un gamin de 16 ans. Lui comme moi, nous avons au moins un point en commun. De nouveau, cette similitude me fait sourire. J'attends toujours qu'il s'approche un peu plus près, que je puisse le caresser, tout du moins le toucher. Il ne semble pas de cet avis, lui. Il grogne. Doucement mais déjà imposant. C'est une belle bête, j'en étais sûr. Et il n'avait pas l'air peureux. Juste méfiant. Pauvre petit boule de poils ! Qu'est-ce qu'on t'a fait, dis-moi ? Pourquoi es-tu coincé ici et depuis combien de temps ? Hein, combien de temps déjà, vois-tu les autres chiots partir, combien de temps déjà attends-tu ton tour ? Tu mérites une chance, j'en suis sûr. T'es un brave petiot.

    "Oui, Chuck, c'est bien. T'es un bon garçon."

    Le chiot termina son grognement par un gémissement plaintif. Il finit par léchouiller les doigts du jeune homme avant de s'applatir sur le sol, penaud. Quelqu'un qui n'était pas habitué n'aurait sans doute pas compris du premier coup. Cédric n'avait aucun mal à déchiffrer son comportement : il crevait d'envie de sortir. Cela ne l'étonnait pas, à vrai dire. En effet, il avait une bonne culture générale. Les Berchers Allemands étaient des chiens qu'il ne fallait pas laisser livrés à eux-mêmes. Ca ne collait pas dans leur caractère. Et puis, ce sont des sportifs de haut niveau. Il leur fallait un entraînement quotidien. Et même si le Chenil était admirablement tenu, Céd' était prêt à parier que l'entraînement dont le chiot avait besoin ne lui était pas fourni en totalité. Ainsi, il attrapa la clé que la femme de la reception était venue lui apporter, tendit la main pour prendre laisse et collier suspendu non loin et ouvrit la cage du chiot, tout sourire.

    "Voilà, tiens-toi tranquille, le temps que je te passe ça. On va se balader pour faire plus ample connaissance, tu veux bien ?" souffla-t-il à son petiot.

    Je ne peux m'empêcher de sourire en permanance. Je le vois bouger, gesticuler, caractéristique même des chiots de son âge. Il a l'air bien vivant. La bonne femme me l'avait dit, il est fait pour l'agility. Alors on risque de bien s'entendre, lui et moi. En tout cas, il est vraiment beau. Doucement, je passe mes mains sur son petit corps, pour commencer à l'habituer à mon contact. Je lui parle tout aussi doucement, détachant bien mes mots, pour l'habituer à ma voix, par la même occasion. Je lui raconte un peu ma vie, histoire de parler pour parler. Rien de bien passionnant mais je prends en note ses réactions. Moi aussi je dois apprendre à le connaître. Lentement, je lui passe alors le collier et croche la laisse qui émait un petit clac significatif. Encore, je souris. Je sens qu'on va bien s'amuser. Sans trop forcer, je tire un peu sur la laisse et fais un ou deux pas en avant, pour lui montrer qu'on sort un moment. J'explique de loin à la femme de la reception que je serais rentré dans deux heures et qu'elle aura alors ma décision. Elle ne semble pas protester.

    "Chuck ?" soufflé-je doucement à l'adresse de mon chiot. "On sort, mon bonhomme ?" continué-je en poussant la porte d'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Crow

Crow


Féminin Nombre de messages : 230
Age : 27
x. Age du Perso : 3 mois
x. Pratique quel sport ? : DiscDog
x. Chiens/Maîtres : //
Date d'inscription : 22/07/2008

x. Aptitudes & Points .x
x. Nombres de Concours Gagnés & Autres ...:
x. Prof ou Eleves ?: //
x. Points : 0

Attendre son tour, dure à dire... Empty
MessageSujet: Re: Attendre son tour, dure à dire...   Attendre son tour, dure à dire... Icon_minipostedMar 30 Déc - 20:42

  • Chuck était toujours plaqué sur le sol, les yeux à présent remplient d'une seule chose. De l'envie, du désir, il voulait juste sortir et enfin revoir ce soleil qu'il n'avait plus vu depuis quelques mois déjà. Quand le jeune homme prit la clé , le berger allemand le savait, cette clé qui ouvrait cette cage qui l'enfermait de tout, qui l'empêchait de pouvoir réellement vivre. Tellement heureux, il se mit à courir de partout dans sa cage jusqu'à ce que la clé rentre dans la serrure. S'affolant de plus en plus, il se tapit au sol devant les barreaux. Son arrière-train restait en suspension, comme pour bomber quand la porte s'ouvrirait. Mais lorsque la cage s'ouvrit, il ne bougea pas. Le bipède passa sa main sur son pelage, chose qu'il n'avait pas senti depuis un moment. Fraper par l'étonnement, il sursauta et se tourna vers la main. Puis comprenant ce qu'il se passait, qu'il avait enfin un peu d'affection, il reposa son gros museau. Le chiot sentit quelque chose de bizarre autour de son cou, un collier. Il en avait un étant tout petit, mais on lui avait enlevé à sa rentrée à la fourrière. Quand le clic de la laisse accrochait retentit, il se leva brutalement mais pas complètement. C'était presque comme si il rempait, son poil long frolait un peu le sol dur qui frottait ses coussinets noirs normalement roses. Chuck restait au pied, voir encore plus en arrière qu'il le faudrait. Ses yeux se faufilaient de partout, il allait voir ce soleil. Passant devant le guichet, il aperçu son seul "copain", le gardien. En lui jetant un regard comme pleins de questions, il détourna ses yeux pour fixer le lycéen à ses côtés.

    La porte était pile sous le nez du petit berger allemand, il pouvait presque sentir la bonne odeur de la liberté. Puis, il entendit la voix de Cédric, et comme si il le comprenait, il se mit à aboyer d'envie. Bien sur qu'il voulait sortir, c'était l'un de ses rêves depuis quelques temps. Cette chose, cette porte qui le séparait de tout, elle s'ouvrit, montrant un monde tout nouveau. Chuck, comme une peu soudaine du soleil recula de trois pas. Puis il avança tout doucement avant de franchir la porte. Son corps tout entier de redressa, sa tête était bien haute et observait de partout. Ses oreilles virvoltaient dans tout les sens. Au moment où il voulu reconnaît le bon goût d'une course rapide et longue, il se rappela qu'il était attacher. Se tournant devant l'homme, il s'assit et comme il faisait à son ancienne maîtresse, mit sa patte sur le genou comme pour demander ce qu'il voulait. C'était un chien intelligent, il mordit donc sa laisse pour plus se faire comprendre. Certes, le lacher pourrait être une grave erreur, si il s'échapait ? Mais Chuck n'en avait même pas l'idée, mais comment le faire comprendre ? Il dut donc attendre, les yeux pleins de paillettes.
Revenir en haut Aller en bas
http://crunch-aussie.skyblog.com
Cédric Rightford
« Premiere A »



Nombre de messages : 18
Age : 32
x. Age du Perso : 18 ans
x. Pratique quel sport ? : Agility
x. Chiens/Maîtres : No one T_T
Date d'inscription : 29/12/2008

x. Aptitudes & Points .x
x. Nombres de Concours Gagnés & Autres ...:
x. Prof ou Eleves ?: Elève
x. Points : 0

Attendre son tour, dure à dire... Empty
MessageSujet: Re: Attendre son tour, dure à dire...   Attendre son tour, dure à dire... Icon_minipostedJeu 1 Jan - 15:46

    Le lâcher ? Ne pas le lâcher ? Je vois bien qu’il en meurt d’envie, maintenant que nous sommes sortis du Chenil. Il y a une sorte de mini champ juste devant. Mais je ne sais pas si c’est une réellement bonne idée de le lâcher, maintenant du moins. Et s’il filait ? Et s’il ne revenait pas ? J’aurais alors perdu mon tout premier chiot et j’ignore si je m’en remettrai. Mais d’un autre côté, ça me fend le cœur de le voir dans cet état. Il a l’air tellement malheureusement. Je ne peux pas le laisser comme ça, tout de même. Ce serait inhumain. J’avance quand même un peu, à un pas soutenu, histoire de m’éloigner tout de même du Chenil. Je ne voudrais pas avoir d’ennuis. Surtout que Chuck n’est pas encore à moi. Pas officiellement du moins. Je décide alors de tenter le tout pour le tout. Après tout, s’il peut être heureux, si je suis capable de le rendre heureux ... C’est bon signe pour l’avenir !

    D’un geste doux, Cédric s’accroupit et se mit à la hauteur de son chiot. Il balada sa main dans son pelage doux, le caressa un moment, plein d’affection et de tendresse. Son cœur battait déjà la chamade alors qu’il n’avait encore rien fait. A le voir, à l’imaginer, cela le paniquait déjà un peu. Enfin, il se reprit. Il arrêta le mouvement de sa main, demanda à son chiot de s’asseoir, d’une voix ferme et autoritaire et appuya doucement sur la croupe de son compagnon pour lui montrer ce qu’il attendait de lui. Puis il détacha la laisse et d’un mot, il autorisa le petit à aller se défouler :


    « Va. »

    Craignent qu’il ne comprenne pas du premier coup, je le pousse doucement de ma main. Et voilà, il ne me reste plus qu’à attendre. Attendre et surveiller, et rester en alerte, au cas où il se passerait quelque chose. Il ne se passera rien. Il ne se passera rien. Je me répète cette phrase pour être sûr qu’elle rentre correctement dans mon cerveau. Il ne se passera rien. Ma main se dirige pourtant automatiquement vers la poche de ma veste, là où j’ai laissé sans faire exprès quelques croquettes, à la base destinées à Thor, le Beauceron de mon père. Ça pourrait toujours servir.
Revenir en haut Aller en bas
Crow

Crow


Féminin Nombre de messages : 230
Age : 27
x. Age du Perso : 3 mois
x. Pratique quel sport ? : DiscDog
x. Chiens/Maîtres : //
Date d'inscription : 22/07/2008

x. Aptitudes & Points .x
x. Nombres de Concours Gagnés & Autres ...:
x. Prof ou Eleves ?: //
x. Points : 0

Attendre son tour, dure à dire... Empty
MessageSujet: Re: Attendre son tour, dure à dire...   Attendre son tour, dure à dire... Icon_minipostedJeu 1 Jan - 16:04

  • Chuck attendait devenant de plus en plus ronchon à force de marcher. Il détestait être tenue en laisse, mais pourtant, il s'efforçait à rester à côté de la jambe de l'homme. Si jamais il tirait, peut être qu'il ne le laisserait pas se défouler. Cédric devait avoir peur, le chiot le sentait très bien. Le stress se ressentait facilement, du moins pour les chiens. Comme pour redemander ce qu'il cherchait, il se mit à gémir bizarement, comme si il râlait. Tout doucement, il ralentit pour ête toujours à côté du pied de celui qui l'avait aidé, aidé à découvrir un peu le souffle de la liberté. Les deux s'arrêtèrent, la fourrière était quand même assez loin d'eux à présent. Le berger allemand sentit le cliqueti de la laisse, il était libre ? Enfin ? Serait-ce un rêve ? Il attendit un instant, ne comprenant pas réellement ce qui se passait. Quand on le poussa, il partit comme un dingue. Il tournait, sautait, japait, s'amusait tout simplement. Après avoir fait un petit tour, il revient vers Cédric pour lui faire une léchouille sur la main. Soudain, il sentit les croquettes, dans un grand élan il sauta sur le jeune homme le museau en plein dans la poche de la veste. Pour ne pas se faire gronder, il se retourna et partit comme un fou, mangeant ce qu'il avait volé au passage.

    Chuck n'arrêtait pas de courir, son endurance tiendrait bien longtemps. Son agilité et ses muscles le montraient, il était très rapide et bien souple. Revenant vers Cédric à une allure inimaginable, il s'arrêta net à quelques mètres de lui et repartit en arrière, prenant un bâton au passage. Puis il fit enfin ce qu'il voulait faire, revenir vers l'homme pour jouer. Arrivant devant, il jeta le bâton et aboya quelques fois. Se mettant en position de jeux, les yeux rivès sur le regard du jeune.

    - Bon, t'attend quoi là !

    Même si le berger allemand s'avait que ses aboiements ne serait compris, il stopa donc tout bruit et attendit, sa queue battante. Ses pattes étaient bien pliés et son arrière train bien relevé, une véritable position de chiot qui a envie de jouer. Et oui, il n'avait pas perdu de celà. Son endurance, sa gaieté, son enthousiasme et sa folie resterait surement gravé pour toujours. Pendant quelques temps il pouvait enfin évité de penser au passé. A cette morsure qui l'avait séparé de sa toute jeune maîtresse. Tout lui était sortit de la tête en ce moment même. Un certain repos mental pour Chuck. C'était ce qu'il lui fallait, un superbe ami.
Revenir en haut Aller en bas
http://crunch-aussie.skyblog.com
Cédric Rightford
« Premiere A »



Nombre de messages : 18
Age : 32
x. Age du Perso : 18 ans
x. Pratique quel sport ? : Agility
x. Chiens/Maîtres : No one T_T
Date d'inscription : 29/12/2008

x. Aptitudes & Points .x
x. Nombres de Concours Gagnés & Autres ...:
x. Prof ou Eleves ?: Elève
x. Points : 0

Attendre son tour, dure à dire... Empty
MessageSujet: Re: Attendre son tour, dure à dire...   Attendre son tour, dure à dire... Icon_minipostedJeu 1 Jan - 17:25

    Cédric avait enfin consentit à lâcher le chiot. Avait-il bien fait ? Sitôt libéré, le petit se mit à courir, japper, faire le fou, c’était exactement ce qu’il lui fallait : un peu de liberté pour pouvoir s’amuser en paix. En fin de compte, ce n’était pas si terrible. Céd’ se détendit. Alors qu’il trifouillait dans sa poche, au cas où Chuck partirait et ne serait plus motivé à revenir, le jeune chien arriva en courant, léchouilla la main de son futur propriétaire et, sentant soudain les croquettes, bondit dessus et en piqua au passage. Amusé plus qu’énervé, Cédric éclata d’un rire franc et joyeux : malicieux, le petit Chuck !

    Il revient vers moi. Il aime bien ça on dirait, faire des aller-retours et courant comme un dératé. Il est vraiment adorable, ce petit bout. Et puis, il court bien, il a la vitesse et l’agilité, si on travaille correctement, il fera des prouesses, j’en suis sûre. Et oui, j’en étais réellement persuadé ! J’ai confiance en Chuck et il va sans doute apprendre à avoir confiance en moi, lui aussi. Il arrive donc avec un bout de bois, cette fois. Il le pose à mes pieds, aboie et se met en position de jeu : craquant. J’attrape le bâton et le lance en prononçant clairement et distinctement :


    « Va chercher ! »

    Autant l’habituer tout de suite aux ordres de base. On a déjà perdu beaucoup de temps. Les autres élèves, selon ce que j’ai pu entendre, commencent avec leur chiot alors que ceux-ci ont trois mois, environ. C’est jeune. Ça fait quatre mois que nous avons perdu, Chuck est moi. En quatre mois, on peut faire beaucoup de chose. Avant qu’il ne me rapporte le bâton, je décide de me prêter au jeu de mon nouvel ami et je me met à courir. En passant, je lui chipe le bâton et pique un sprint. Je ne vais pas bien loin, je ris trop et mon petiot et bien plus rapide que moi.

    « T’es une vraie flèche, toi, dis voir ! » ne puis-je m’empêcher de faire remarquer.

    Ce bonhomme, notre Cédric l’aimait déjà. Il s’assit dans l’herbe, gardant un œil sur son compagnon animal. Toujours l’avoir sous surveillance. Même s’il semblait assez discipliné et surtout trop joueur pour se priver d’un copain pour le jeu. Apparemment, il n’avait pas envie de s’enfuir, ce qui soulagea grandement notre lycéen qui, maintenant, semblait complètement détendu.
Revenir en haut Aller en bas
Crow

Crow


Féminin Nombre de messages : 230
Age : 27
x. Age du Perso : 3 mois
x. Pratique quel sport ? : DiscDog
x. Chiens/Maîtres : //
Date d'inscription : 22/07/2008

x. Aptitudes & Points .x
x. Nombres de Concours Gagnés & Autres ...:
x. Prof ou Eleves ?: //
x. Points : 0

Attendre son tour, dure à dire... Empty
MessageSujet: Re: Attendre son tour, dure à dire...   Attendre son tour, dure à dire... Icon_minipostedJeu 1 Jan - 17:51

  • Chuck avait à présent les yeux rivés sur une seule chose : le bâton. Le voyant s'envolait dans les airs, il se mit à courir comme une flèche, volant au rythme du vent qui ébourrifait son beau et doux pelage foncé. Il eut le temps d'entendre les quelques mots de Cédric : "Va chercher !". Il trouva cela étrange, mais ne réfléchit pas et se dit que celà voulait surement dire d'aller récupérer l'objet. Essayant de faire comme l'ordre qui lui a été donné, il sauta et rattrapa le bâton au vol. Quand le chiot retomba, tout ses membres se replièrent pour un meilleur confort à l'aterrisage, et surtout pour s'élancer plus répidement vers le lycéen. Mais ce dernier se mit à courir, alors il redoubla de rapidité mais perdit son bâton. Mécontent, il se retourna et partit à toute allure, espérant rattraper le "voleur". Il réussit amplement à le dépasser, mais avec tout de même quelques efforts. N'hésitant pas une seconde, il reprit son bâton fermement dans sa gueule en poussant un son de triomphe. C'était un chien plutôt expressif au niveau du son de sa voix, de ses aboiements ou gémissements, plutôt que par son visage.

    Le jeune homme s'assit dans l'herbe, à ce moment là, Chuck se demanda si il voulait se transformer en chien. Mais il se souvenut qu'il n'était pas le seul à s'assoir sur le sol quelques fois. Se mettant à courir comme un dingue autour de Cédric, il s'amusa deux ou trois fois à sauter par dessus ses jambes, histoire de l'inciter à venir. A force de faire cela, voyant qu'il ne bougeait pas, le berger allemand passa au grand moyen. Il courut à quelques mètres derrière son dos, s'arrêta en faisant volte-face et partit en galopant comme un cheval sauvage. Et il se jeta sur lui, les deux pattes en avant. Comme tout à l'heure, il partit en sautillant pour éviter d'avoir des réprimandes, il détestait cela. Mais il allait forcément passer par là un jour. Revenant la tête baissé, pas fièr de ce qu'il avait fait, Chuck se coucha à côté de Cédric. Lui faisant les yeux doux comme pour essayer de se faire un peu pardonner. Après tout, du haut de ses 7 mois c'était quand même une belle bête pleins de muscles, il aurait pu lui faire mal. La tranquilité ne dura pas longtemps, il mit sa tête dans la poche, cherchant encore les friandises, mais ce n'était apparemment pas la bonne. Alors il se leva et alla de l'autre côté du lycéen, refaisant les yeux de chiens battus, mais cette fois pour un petit gâteau.

    - S'il te plait...

    Son gémissement fut un peu aigu et emplit de tristesse. Jouer la comédie c'est souvent facile à faire. Mais après tout, Chuck était loin d'être gros.
Revenir en haut Aller en bas
http://crunch-aussie.skyblog.com
Crow

Crow


Féminin Nombre de messages : 230
Age : 27
x. Age du Perso : 3 mois
x. Pratique quel sport ? : DiscDog
x. Chiens/Maîtres : //
Date d'inscription : 22/07/2008

x. Aptitudes & Points .x
x. Nombres de Concours Gagnés & Autres ...:
x. Prof ou Eleves ?: //
x. Points : 0

Attendre son tour, dure à dire... Empty
MessageSujet: Re: Attendre son tour, dure à dire...   Attendre son tour, dure à dire... Icon_minipostedMer 21 Jan - 11:47

Upidou ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://crunch-aussie.skyblog.com
Contenu sponsorisé





Attendre son tour, dure à dire... Empty
MessageSujet: Re: Attendre son tour, dure à dire...   Attendre son tour, dure à dire... Icon_miniposted

Revenir en haut Aller en bas
 
Attendre son tour, dure à dire...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petit tour (Akira)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Dogs Agility • :: ♠ La Ville & son entourage ♠ :: ♣ Le Chenil ♣-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser